NEWS !
Loading...

L'alimentation cétogène pour guérir d'une tumeur cérébrale. Le cas d'Andrew Scarborough touché par un astrocytome anaplasique

Andrew Scarborough, guérir du cancer du cerveau avec un régime cétogène à 0 glucide ! 

Publié  Le 31 mai 2015 sur le site zerocarbzen.com par Andrew Scarborough

Il y a deux ans et demi, à l'âge de 27 ans, je travaillais comme coach personnel et j’étais très actif physiquement. Cependant, j’ai été obligé d'arrêter de travailler vers la fin de 2012 parce que je subissais une fatigue énorme et des migraines sévères. Les médecins consultés me disaient que mes symptômes étaient probablement dus à un stress excessif.

A cette époque, je me nourrissais d’une alimentation en haute teneur en glucides, riche en protéines, et faible en matières grasses, et j’avais un très faible pourcentage de graisse corporelle. Je courrais et soulevais des poids, et je pouvais sembler être en grande forme. Je sentais que je faisais le nécessaire pour avoir une bonne santé, ce qui reposait sur ce que j’avais étudié pour mon diplôme de premier cycle en nutrition sportive quelques années plus tôt. Mais en regardant en arrière, je n’étais probablement pas en bonne santé à l’intérieur de moi.

Novembre 2011

Après avoir quitté mon travail, je décide d'étudier pour obtenir un diplôme de maîtrise en thérapie nutritionnelle. Comme je me suis profondément impliqué dans mes cours, je fus choqué de découvrir que tout ce que j'avais appris au cours de mes études de premier cycle était soit faux, soit trompeur, ou était des informations périmées.

Cependant, les nouvelles informations étaient fascinantes et j’aimais ça. C’était la première fois que j’entendais parler du régime alimentaire cétogène pour gérer l'épilepsie résistante aux médicaments et potentiellement le cancer. Mon maître de conférences de l'époque m'a dit qu'elle avait suivi un régime Paléo et j’étais intrigué et un peu sceptique sur le moment.

Andrew avec son neveu - Octobre 2012
Cinq mois plus tard en Février 2013, après une séance d'entraînement au gymnase, j’ai eu ce que je sais maintenant être une crise partielle. Je suis devenu très confus, j’avais un goût métallique sur la langue, j’étais très instable, je regardais fixement dans l'espace, et j’avais perdu la capacité de parler. C’était effrayant et déroutant, mais comme mon discours revint quelques minutes plus tard, j’ai ignoré cette crise et j’ai continué  ma journée.


Il y avait aussi une souche particulièrement agressive de la grippe qui circulait à l'époque, et je pensais que peut-être mes symptômes étranges étaient en quelque sorte liés à cela. En outre, je voyageais autour de Londres ce qui était stressant, mais étant plutôt têtu, j’ai tout simplement persévéré.

Dans les semaines qui ont suivi, je suis progressivement devenu de plus en plus fatigué, mon équilibre empirait, ma capacité de concentration déclinait, et je luttais pour trouver les mots. J’ai aussi commencé à avoir des maux de tête écrasants, mais je pensais qu'ils étaient juste un des symptômes de cette terrible souche de la grippe!

J’ai finalement commencé à prendre des médicaments contre la douleur pour les maux de tête, ce qui était une décision importante pour moi parce que je déteste prendre des médicaments. J’éprouvais ensuite une certaine faiblesse autour de mon œil droit, j’ai donc décidé que peut-être j’avais besoin de lunettes. Je suis allé faire un examen pour une prescription, mais après avoir obtenu les lunettes, les maux de tête ont continué sans relâche, devenant de plus en plus douloureux. Puis, après avoir souffert d'étourdissements graves toute la journée, je me suis précipité pour rentrer à la maison en train.

Comme je me suis assis, le mal de tête écrasant devenait insupportable. Je me sentais nauséeux et extrêmement étourdi. Je commençais à avoir une sensation de picotement d’aiguilles dans ma bouche et sur le côté droit de mon visage, avec ce goût métallique étrange que j’avais connu avant. Je me suis donc vite déplacé sur le côté le moins occupé du train serrant mon visage dans l’agonie.
Ma tête était comme en feu d'un côté et ma main droite commençait à trembler. Je faisais des bruits de gémissements étranges que je ne pouvais pas contrôler, et tout mon corps commençait à convulser. Je sentais ma tête comme écrasée jusqu'à ce que soudainement, je senti comme quelqu'un me frappant aussi fort qu'il le pouvait sur le côté de ma tête avec un marteau. Puis, j’ai senti comme quelqu'un qui tournait un robinet d'eau à l'intérieur de ma tête, et je suis tombé inconscient dans le train.

Quand finalement je suis arrivé, j’étais extrêmement confus et j’avais beaucoup de blessures. J’ai été immédiatement transporté à l'hôpital le plus proche. Finalement, les médecins ont déterminé que je souffrais d'une hémorragie cérébrale causée par une tumeur cérébrale maligne, très vascularisée, située entre les zones de la parole et de la mobilité dans mon cerveau. J’ai été mal diagnostiqué à plusieurs reprises avant de recevoir le rapport de pathologie réelle, parce qu'il y avait beaucoup de sang dans mon cerveau.

Six semaines après mon opération, le 15 mai, on m'a dit que j’avais un astrocytome anaplasique (lien wikipedia). Il était traitable, mais pas curable. En d'autres termes, ils pourraient ralentir la progression, mais finalement il se révélera être fatal. Je suis allé à contrecœur aux séances de radiothérapie standard et à la chimiothérapie que mes médecins m’ont recommandées, et je me sentais extrêmement déprimé.

Mai 2013
Basé sur mes études antérieures concernant le régime cétogène, je commençais à réduire progressivement mon apport en glucides tout en augmentant simultanément mon apport en graisses. Je lisais autant que possible des informations sur le régime cétogène dans la mesure que  mon état du moment me le permettait. J’avais encore des crises régulières, dont certaines étaient horribles et très traumatisantes, je subissais encore de fortes douleurs et j’avais encore les médicaments anti-convulsifs.

Les effets secondaires de ces médicaments étaient horribles. Je demandais à mon oncologue si un régime cétogène pourrait aider à réduire le besoin de ces médicaments, mais on m'a dit que ce régime alimentaire aurait peu ou pas d’effet. Il a également déclaré d'une manière très terre-à-terre que ce ne serait pas une bonne idée de supprimer les glucides de mon alimentation tout en subissant un traitement médical conventionnel parce que le glucose était nécessaire pour que le cerveau fonctionne. 

J’ai décidé d’arrêter les traitements de chimiothérapie et de radiothérapie après quelques mois parce qu'ils me rendaient trop malade et ne m’aidaient pas à éliminer le cancer. Malheureusement, je ne connaissais personne qui ait continué avec les traitements conventionnels pour ce type de cancer et qui soit encore vivant. Après toutes les recherches que j’avais faites, je décidai qu’un régime cétogène était crucial pour ralentir la progression de ce cancer et était mon meilleur espoir. Par conséquent, j’ai adopté une alimentation à très haute teneur en graisses, et à teneur très faible en glucides, c'est-à-dire un régime cétogène. Il comprenait des fruits faibles en sucre et des légumes, beaucoup de crème fraiche, du lait et de l’huile de noix de coco, des noix, du fromage, des avocats, etc. Tous les aliments riches en matières grasses, typiques céto-compatibles.

Novembre 2013
J’atteignais mes objectifs sur mon lecteur de glucose / cétone, mais je me sentais absolument pas bien. Mes migraines et mes crises sont devenues tellement insupportables que j’étais alité pendant des mois et je suis devenu très déprimé. Finalement, je suis allé voir mon médecin généraliste, et il m'a prescrit des stéroïdes parce que l’inflammation de mes artères était sévère. Je ne prenais jamais les stéroïdes (prednisolone), mais j’ai décidé de commencer à garder la trace exacte de moment où les symptômes arrivent.

Je décidais de réduire ma consommation de glucides encore plus drastiquement et l'inflammation vasculaire s’est améliorée sans médicaments. Esmee avait lu un de mes messages sur mon blog à propos de mes symptômes et a suggéré que je pourrais réagir aux salicylates présents dans la noix de coco, l'avocat, les noix et autres aliments végétaux que je mangeais. Donc, je décidais de les éliminer pour essayer et voir comment je me sentais. La différence était étonnante. Les maux de tête et les crises se sont réduits presque immédiatement. Cela m’a attristé parce que ces aliments étaient les bases de mon régime cétogène et je n’étais pas encore sûr de savoir comment les remplacer.

Juillet 2014
Après avoir supprimé ces aliments, cependant, et l'utilisation de plus de graisses animales comme le beurre et le saindoux à la place, je fus en mesure de réduire progressivement les médicaments anti-convulsifs et contre la douleur que je prenais. Pendant ce temps, mes scanners du cerveau ont continué à montrer une amélioration qui à la fois me surpris et m’encourageait.

Je commençais à lire des revues plus académiques, des ouvrages sur la nutrition, et a étudier la neurologie plus en profondeur (parce que mes neurologues étaient inutiles). Je scrutais les détails de mon régime un peu plus, et je réalisais que je pouvais obtenir tous les nutriments nécessaires avec une alimentation exclusivement composée de produits issus d’animaux, en incluant du bouillon d’os et des abats. Je pris alors une décision d’un niveau supérieur en ajoutant des insectes à mon régime.
Ce régime que je conçu pour moi-même sur la base de tout ce que je l'avais lu et appris, avait beaucoup de sens sur le plan nutritionnel, et je suis étonné de la façon dont il a œuvré sur un plan pratique. J’étais en mesure d'éliminer complètement mes médicaments, et je commençais à me sentir de mieux en mieux.

J’ai pris un peu de vitamine D3 en supplément (je suis photosensible et ne peux pas être au soleil très longtemps), et une bonne qualité du sel de mer naturel ou de roche. J’utilise aussi un peu d'huile MCT qui contrairement au lait et l’huile de noix de coco ne provoque pas de migraines ou de crises dans mon cerveau. Je soupçonne que les salicylates sont éliminés durant le traitement de l’huile, et ceci est la raison pour laquelle ça ne me dérange pas.

De tous les différents régimes cétogènes que j’ai essayés au cours des deux dernières années, le régime Zero Carb "carnivore" cétogène est le seul qui m'ait donné un soulagement complet de mes symptômes. Je fais les choses d'une manière peu orthodoxe, mais je crois fermement que ce type de régime cétogène est le plus efficace pour la gestion du cancer du cerveau et un meilleur contrôle des crises. Sauf quelques fois une légère fatigue, je me sens mieux que je ne l'ai été depuis que cette expérience a commencé.
Mai 2015
Mon régime alimentaire actuel est composé de 85% de matières grasses, 15% de protéines. Je dois absorber 70-75 g de protéines par jour, et plus de 200 g de matières grasses. La seule vraie différence entre le régime cétogène recommandé et ce je fais est que je ne mange que des aliments qui viennent du royaume animal. Je ne compte pas tous les aliments et huiles dérivées des aliments végétaux. Je fais toujours très attention à mes ratios de macronutriments (graisse / protéines), mais le comptage des glucides n’est plus un problème pour moi puisque j’ai éliminé tous les aliments végétaux. La seule boisson que je bois est du bouillon d'os ou de l’eau.

Chaque jour, je mange 2 à 4 œufs, du foie, de la cervelle d’agneaux (d'un éleveur de moutons locaux qui élève ses animaux avec soin) ou des sardines / maquereaux, du bouillon d'os, des grillons ou d'autres insectes comme des vers de cire (entier ou en farine) mélangés avec des œufs, des herbes et des graisses animales cuites dans une poêle ou au four, et du bacon ou de la viande rouge avec du cheddar. Je tourne aussi avec variété d'autres abats comme les ris de veau. Parfois, je bois de la crème fraiche liquide si je suis en vacances, car c’est un moyen facile d'obtenir des lipides, mais elle tend à me faire dormir, donc je ne le fais pas très souvent ! Fondamentalement, j’expérimente de nouveaux aliments tout le temps et l’apprentissage continu ainsi que l’extension de mes options alimentaires.


Cervelle d'agneau 
J’ai pratiqué aussi des jeûnes intermittents courts et réguliers au cours des 2 dernières années, mais – maintenant que je ne prends plus de médicaments – je sens encore plus de bénéfices de ces jeûnes. L'expérience de l'euphorie et de l’abondance d’énergie est incroyable,  durant mes jours de jeûne.

Je suis toujours entre 3-5 mmol / L de cétones dans le sang et 3-4 mmol / L pour le glucose. Sans trop d'effort mes cétones de sang et mon glucose sont constamment dans l'intervalle thérapeutique optimal. Je peux améliorer ces deux chiffres encore plus, avec quelques exercices légers, que je suis en mesure de faire, ce qui est en soi une chose incroyable pour moi.

IRM de Mai 2015
Mes plus récents scanners du cerveau pris plus tôt ce mois-ci (mai 2015) ne montrent plus la maladie ni même le tissu cicatriciel de la guérison. J’ai un nouvel oncologue  (Le Dr Kevin O'Neil) que j’ai trouvé grâce à une conférence l’année dernière sur le régime alimentaire cétogène, et qui est complètement en faveur de l'approche que je prends pour traiter mon cancer et reconstruire ma santé. Il est l'un des rares oncologues qui soutiennent la thérapie du régime métabolique pour la gestion du cancer, et je suis béni de l'avoir autour de moi.

En fait, il est tellement impressionné par mes résultats qu'il m'a donné l'occasion de travailler et d'étudier au « Charing Cross Hospital and Imperial College» de Londres, pour faire avancer la recherche sur ce type de thérapie de régime métabolique.

Je tiens à exprimer ma gratitude profonde et sincère à Thomas Seyfried , Dominic D'Agostino , Adrienne Scheck , et bien d'autres pionniers scientifiques qui mènent des études et effectuent des recherches sur les bienfaits thérapeutiques d'un régime cétogène, ainsi que du groupe de bénévole de La Fondation Charlie et les amis de Matthieu . J’ai eu l’occasion merveilleuse de rencontrer ces gens incroyables en personne, et ils m’ont tous été extrêmement utiles pour mon chemin vers la guérison.

Andrew avec sa farine de Crickets
Andrew en Mai 2015.

Andrew en Mai 2015


Cet article a été publié initialement sur le site ZeroCarbZen.com (vous pouvez y accéder ici)



Andrew va publier prochainement, un ouvrage sur son expérience cétogène et son cancer....